Croisières  Vaïhéré
 
Accueil
Croisières
Le Voilier
Calendrier
Qui sommes nous?
Contacts
Conseils Pratiques
Liens web

Antarctique

8° de latitude séparent le cap Horn de l'Antarctique, soit 500 nautiques à parcourir à la voile en 3 ou 4 jours…

Quelle chance de pouvoir changer de planète aussi facilement ! Car il s'agit bien de cela. Quand on découvre ce continent, on ne peut le comparer à quelque chose de connu, il y règne une ambiance très particulière. Charcot écrivait : "D'où vient l'étrange attirance de ces régions polaires si puissantes et si tenaces qu'après en être revenu on ne songe qu'à retourner vers elles ? D'où vient le charme inouï de ces contrées pourtant si désertes et terrifiantes ? Est-ce le plaisir de l'inconnu, l'orgueil de tenter et de faire ce que d'autres ne font pas, la douceur d'être loin des petitesses et des mesquineries ?

Ici c'est le sanctuaire des sanctuaires où la nature se révèle en sa formidable puissance, l'homme qui a pu pénétrer dans ce lieu sent son âme qui s'élève". Un voyage en Antarctique c'est aussi l'assurance qu'il reste sur terre un endroit presque vierge. Tout y est pureté et beauté.

L'Antarctique remet les choses à leur place, nous nous y sentons tout juste tolérés, et pourtant la faune ne semble pas nous reprocher les massacres perpétrés par les hommes sur ses espèces !
Il est important que l'homme préserve cet endroit, d'autant qu'il renferme une partie du déroulement de la vie sur Terre.

PROGRAMME INDICATIF
Ce programme décrit le voyage dans ses grandes lignes. Il est en effet impossible de le détailler jour par jour. Le tout est orchestré par la météo et les conditions de glace qui décident pour beaucoup.

Le but de cette exploration est une découverte du milieu antarctique, de sa faune, de ses glaciers. Nous connaissons bien les lieux et saurons vous faire partager nos connaissances et notre amour de ce magnifique terrain de jeu.

Nous vous accueillons à l’aéroport, puis regagnons le bateau. Chacun s’installe, prend possession de sa couchette et réparti ses affaires dans les différents rangements. Nous quittons Ushuaia et contournons l’île Navarino par l’est, puis cap au Sud en direction du cap Horn ou nous pourrons trouver un bon abri si la météo l’impose.

La traversée, 530 nautiques environ, se fait en haute mer, c’est le passage du Drake. Nous serons accompagnés par les Albatros, Pétrels, et peut être pilotés par quelques cétacés. Régulièrement, 3 et 4 jours de mer permettent de toucher le Continent Blanc. Généralement notre atterrissage en péninsule se fait dans l’archipel Melchior, situé à l’Est de l’île Anvers. Suivant la météo, nous pouvons peut être d’abord passer par l’île Déception.

Nous découvrons alors un univers de glace, de neige, de roches et pouvons approcher nos premiers manchots, phoques… Ensuite nous empruntons le détroit de Gerlache, puis le canal Neumayer pour rejoindre port Lockroy, ancienne base Britannique qui est aujourd’hui un petit musée bureau de poste. Le site est colonisé par des manchots papous. A 20 km de là, à vol d’oiseau, le mont Français culmine à 3000m.

Nous poursuivons ensuite vers les lieux d’hivernage de JB Charcot et de son équipage en passant par le spectaculaire canal Lemaire. Quelques vestiges laissés à Port Charcot (1903) et port Circoncision (1907) attestent de leurs séjours. Nous continuons pour atteindre notre point le plus sud dans les îles Argentines ( par 65°15 S et 064°16W ) près de la base scientifique Ukrainienne Vernadsky.

La remontée vers le Nord est réserve encore beaucoup de surprises comme le cimetière d’icebergs, la baie Paradis si bien nommée, et Entreprise où des pêcheurs de baleines étaient installés. Ils y ont laissé lors de leur départ définitif quelques souvenirs…Nous nous préparerons finalement à retraverser vers le cap Horn.

Durant tout le séjour nous observons plusieurs espèces de manchots et de phoques, des éléphants de mer et des otaries sans oublier les cétacés (baleines à bosse, rorquals, orques). Nous assistons au spectacle donné par les pétrels géants, les cormorans royaux, les skuas, les sternes…. 

Des balades à terre sont prévues régulièrement. Ainsi nous approchons de près une partie de la faune (période des naissances), et de plus nous atteignons des points de vue époustouflants.

Prochaines dates